Tour de France des départements les plus accidentogènes

04/07/2018
Tour de France des départements les plus accidentogènes

Selon une étude réalisée par le Ministère de l'Intérieur et portant sur l'ensemble des accidents de la route recensés sur une période de 7 ans, les départements d’Île-de-France et de PACA sont les plus touchés. Si Paris compte le plus d’accidents, c’est dans les Bouches-du-Rhône que les collisions sont les plus mortelles. Proportionnellement au nombre d’habitants, c’est pourtant l'Ariège qui remporte la palme du département le plus dangereux.

Les départements franciliens et de PACA en tête du classement

Paris est de loin le département où le nombre d'accrochages est le plus élevé, avec environ 36 000 accidents relevés sur cette période, soit près de 10 000 de plus que son dauphin, les Bouches-du-Rhône.

À noter que les départements de l'Île-de-France et de Provence-Alpes-Côte d'Azur occupent les premières places du classement. Outre Paris et les Bouches-du-Rhône, suivent en effet : la Seine-Saint-Denis, les Alpes-Maritimes, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne.

L'importante population dans l'ensemble de ces départements et la densité du trafic sur leurs routes expliquent en grande partie ces chiffres.

Les Bouches-du-Rhône, triste champion de la mortalité

Avec 859 décès recensés entre 2005 et 2011, les routes bucco-rhodaniennes sont les plus mortelles de France. Les départements de l'Hérault, du Nord, de Seine-et-Marne et du Var ont également fait de nombreuses victimes, les accidents y ayant causé entre 551 et 655 décès.

Paris est en revanche peu touchée par les collisions mortelles : sur ce point, le département n'apparaît ainsi qu'à la 60e place. L’année 2012 a même été très satisfaisante, la Préfecture parisienne recensant 39 morts, contre 51 en 2011, ce qui constitue le chiffre le plus bas depuis 10 ans.

Les départements moins peuplés : plus sûrs ?

Certains départements, moins habités et dont les axes routiers sont moins empruntés, se montrent relativement sûrs. Le Cantal, la Lozère, la Creuse, l'Ariège et le Jura sont ainsi les zones géographiques où le moins d'accidents ont été recensés.

Les trois premiers d'entre eux arrivent également dans le top 5 des départements où l'on recense le moins d'accidents mortels, précédés par le Territoire de Belfort et suivis par les Hautes-Alpes.

Ce sont pourtant les départements peu peuplés qui présentent la plus importante proportion de collisions mortelles.

L'Aude, 66e département en population, détient le plus grand nombre de décès par habitant : 0,087 % de la population du département a péri sur les routes entre 2005 et 2011. La Haute-Corse (9e département le moins peuplé), le Gers, le Tarn-et-Garonne et les Alpes-de-Haute-Provence complètent ce classement.

Les raisons de cette forte mortalité ? Près de 70 % des accidents mortels ont lieu sur les routes départementales et nationales, qui composent la majeure partie du réseau routier des ces départements.

BON À SAVOIR

Après plusieurs accidents, il est parfois difficile de trouver un assureur à cause d’une assurance malussée. Sachez qu’il existe des solutions d’assurance auto adaptées.