Reprendre la conduite après plusieurs années : quelles précautions ?

04/07/2018
Reprendre la conduite après plusieurs années : quelles précautions ?

Nombreux sont ceux qui ont passé leur permis de conduire très jeunes et qui n’ont pas conduit durant de longues années. Pour se remettre à cette activité dans de bonnes conditions, l’idéal est de suivre un stage auprès d’une auto-école. Choisissez une voiture adaptée et pensez à réviser votre Code de la route. Attention à l’assurance auto : elle peut s’avérer onéreuse si vous êtes considéré comme jeune conducteur !

Suivre un stage dans une auto-école ou s’entraîner seul

Conduire une voiture, c’est comme faire du vélo : ça ne s’oublie pas. Si vous étiez un bon conducteur, vous l’êtes encore. Pour autant, il est nécessaire de rouler les premiers kilomètres en toute sécurité pour récupérer tous vos réflexes.

Les auto-écoles proposent des stages de remise à niveau de conduite d’une durée de 6 heures en moyenne. Bien accompagné, l’automobiliste reprend le contrôle du véhicule en parfaite sécurité. Ces séances peuvent se faire avec votre propre voiture ou celle de l’auto-école.

Si vous préférez vous remettre au volant sans passer par une auto-école, choisissez un endroit calme avec beaucoup de visibilité, comme une zone industrielle un dimanche ensoleillé. Faites-vous accompagner d’une personne sereine. Répétez l’exercice, jusqu’à vous sentir à l’aise.

Réviser le Code de la route

Si la conduite ne s’oublie pas, ce n’est pas le cas des règles de sécurité routière !

Téléchargez ou investissez dans un Code de la route que vous lisez tranquillement, petit à petit. Évaluez ensuite votre niveau à l’aide de tests en ligne.

Même si vous pensez avoir tout en tête, consultez la brochure de la Sécurité routière : 2017 et son lot de nouveautés réglementaires. Les règles changent au fil du temps !

Bien choisir la voiture

Pour reprendre le volant après des années sans pratique, l’idéal est de choisir une voiture d’occasion petite, maniable et relativement récente, donc bien équipée et sécurisée. Moins onéreuse à l’achat, elle se révèle aussi peu gourmande en carburant et moins chère à entretenir comme à assurer.

Souscrire une assurance auto

Puisque vous n’avez pas conduit depuis des années, vous ne pouvez produire un historique de vos antécédents routiers.

Vous êtes donc considéré comme jeune conducteur par votre assureur. Les primes sont alors assez élevées au début.

Si vous utilisez la voiture d’un tiers (conjoint, parent ou enfant), signalez-le à l’assurance et déclarez-vous comme conducteur secondaire ou occasionnel. Sinon, en cas de sinistre, vous risquez de ne pas être couvert !

BON À SAVOIR

Les tarifs jeune conducteur vous effraient ? Tournez-vous vers une compagnie spécialisée qui saura vous proposer une assurance auto jeune conducteur au meilleur prix.