Protéger sa voiture des intempéries

03/07/2018
Protéger sa voiture des intempéries

Les éléments naturels auxquels votre voiture est exposée peuvent être à l’origine de dégâts importants. Et si tout un chacun ne dispose pas de garage, des alternatives existent pour protéger au mieux son véhicule des intempéries, en évitant bris de glace, frais de changement de batterie, de rénovation de carrosserie ou de réparation diverse.

Grêle, tempête : quelles précautions prendre quand les éléments se déchaînent ?

Les manifestations météorologiques extrêmes sont souvent source de dommages matériels pour l’habitation, mais aussi pour les véhicules automobiles. Ces sinistres sont inégalement couverts par les assurances auto et dépendent de la qualification de « catastrophe naturelle » que l’État attribuera ou non à chaque évènement climatique. Ils sont par ailleurs une source de malus pour votre assurance auto.

Il est donc important de prendre vos précautions : l’installation d’un abri-voiture peut s’avérer judicieuse si vous habitez une maison individuelle sans garage ou à la surface insuffisante pour accueillir tous vos véhicules. En bois ou métal, indépendant ou en appui de façade, ces modules sont facilement installés et protègent efficacement vitres et carrosseries des grêlons ou chutes d’objets occasionnées par le vent.

Une autre solution consiste à rester attentif aux alertes météorologiques, et à abriter exceptionnellement votre véhicule à l’annonce de fortes intempéries : par exemple dans un parking public couvert, ou chez une personne de votre entourage.

Canicule ou gel : des extrêmes qui mettent les véhicules à rude épreuve

Nombre de pannes, remorquages et réparations sont causés chaque année lors de fortes hausses ou baisses de température.

En été, c’est la surchauffe du moteur qui représente le principal risque, avec des conséquences parfois définitives (endommagement de la culasse, des joints de culasse, des cylindres...). L’insuffisance de liquide de refroidissement est ici souvent en cause : il s’agit donc d’en vérifier régulièrement le niveau.

En hiver, pour parer efficacement aux refus de démarrage et dépannages associés, privilégiez une huile moteur de qualité supérieure, moins visqueuse et donc plus fluide en cas de gel. Enfin, contrôlez l’état de votre batterie, particulièrement sensible au grand froid.

Sable, sel, soleil : comment garder une carrosserie comme neuve ?

Comme la peau, la carrosserie auto a besoin qu’on prenne soin d’elle ! Ce d’autant plus que l’aspect extérieur des véhicules pèse de façon non négligeable sur la négociation du prix en cas de revente.
Pour éviter la corrosion due au salage des routes, aux déjections d’oiseaux ou aux vents chargés de sable, n’hésitez pas à laver votre voiture au moins une fois par mois, en laverie automatique ou, mieux encore, à la main.

L’application de lustrant permet aussi de conserver l’éclat et la brillance de votre carrosserie.

Quant à la protection par bâche, elle offre en plus une protection contre les UV responsables de la décoloration des peintures.

Retrouvez votre liberté de conduire !