Panorama des taux d’alcoolémie en Europe

03/07/2018
Panorama des taux d’alcoolémie en Europe

Nombre de pays européens ont adopté une législation similaire au système français, avec un taux d’alcoolémie limite fixé à 0,5 g d’alcool par litre de sang. Si le Royaume-Uni se montre plus tolérant, les pays de l’Est de l’Europe sont quant à eux beaucoup plus intransigeants. Une sévérité qui pourrait bien s’étendre à d’autres pays dans les années à venir.

De nombreux pays proches de la législation française

La Commission européenne recommande l'interdiction de conduire avec un taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,5 g/litre de sang. Ainsi, la France et 17 autres Etats membres ont décidé d'adopter cette politique en matière d’alcoolémie au volant.

Une petite différence est à noter pour les jeunes conducteurs : l’Allemagne, l'Italie, la Croatie et la Slovénie adoptent une tolérance zéro pour les nouveaux conducteurs malgré un taux général de 0,5 g/l. L'Espagne limite également ce taux à 0,3 g/L ; la France, la Grèce, l'Irlande, la Lettonie, le Luxembourg et les Pays-Bas à 0,2 g/L et l'Autriche à 0,1 g/L.

Le pays le plus laxiste : le Royaume-Uni

Souvent considérée comme un pays particulièrement touché par le « binge drinking » (hyper alcoolisation), le Royaume-Uni a pourtant mis en place une législation plus clémente en matière d’alcoolémie au volant. Avec un taux de 0,8 g d’alcool par litre de sang autorisé, elle figure au premier rang des pays les moins sévères.

Tolérance zéro dans les pays de l’Est de l’Europe

Les pays européens les plus durs vis-à-vis de l'alcool au volant n’ont pas hésité à adopter une politique de tolérance zéro. C’est le cas de la Hongrie, de la Slovaquie, de la Roumanie et de la République Tchèque qui interdisent purement et simplement l'alcoolémie au volant, quel qu'en soit le taux.

Avec un niveau de fermeté presque aussi intransigeant, d'autres pays ont opté pour des taux autorisés extrêmement faibles. C'est notamment le cas de l'Estonie, de la Pologne et de la Suède qui ne tolèrent aucune conduite avec un taux supérieur ou égal à 0,2 g/litre de sang.

Vers une tolérance zéro dans tous les pays ?

Lourdement sanctionnée dans la plupart des pays européens (retrait de permis, saisie du véhicule, assurance auto malussée), la conduite en état d'ivresse est devenue un sujet de préoccupation majeur. Elle constitue en effet l’une des principales causes d’accidents sur les routes européennes.

Pour cette raison, l’idée d’installer un principe de tolérance zéro, souvent inspirée des pays qui en ont déjà fait le choix, fait son chemin dans plusieurs pays. C’est notamment le cas de la France qui a récemment engagé une réflexion pour étudier l’adoption d’un taux d’alcoolémie de 0 g/l pour les jeunes conducteurs de 18/24 ans.

BON À SAVOIR

Si vous rencontrez des difficultés pour trouver une assurance auto en raison d’antécédents alcoolémie, sachez qu'il existe des offres adaptées à votre situation.