Panorama des amendes les plus salées en Europe

04/07/2018
Panorama des amendes les plus salées en Europe

Certains pays membres de l'Union européenne ont adopté des systèmes de calcul qui permettent d'établir des contraventions aux montants véritablement astronomiques. C'est aussi le cas pour les sanctions aux conducteurs alcoolisées, souvent plus sévères chez nos voisins qu'en France. En revanche, téléphoner au volant coûte plus ou moins le même prix dans la plupart des pays.

Vitesse excessive: des modalités de calcul différentes… qui peuvent vite faire grimper la note

Chaque année, certaines condamnations pour excès de vitesse en Finlande défraient la chronique, et pour cause : 112 000 euros pour sanctionner un dépassement de vitesse de 22 km/h ou 169 000 euros pour un excès de 40 km/h, la note est parfois très salée ! Explications : le système finlandais, très complexe, détermine le montant des amendes proportionnellement aux revenus de chaque contrevenant. Pas de chance pour les conducteurs les plus fortunés...

Dans les autres États européens, c’est souvent la gravité de l’infraction qui est prise en compte dans le calcul, qui diffère toutefois quelque peu d’un pays à l’autre :

  • En France, le barème est décliné en plusieurs « classes » d’infractions : dépassement inférieur à 20 km/h (1ère classe), dépassements supérieurs de 10, 20 et 30 km/h (pour les 3 classes suivantes) et enfin supérieur à 50 km/h ;
  • En Allemagne, chaque tranche de 10 km/h au-delà de la vitesse autorisée renvoie à une amende spécifique, différente si l’infraction est commise en ville ou à la campagne ;
  • En Belgique, c’est au kilomètre près que les amendes sont calculées, à raison de 5 à 10 euros par kilomètre, qui viennent s’ajouter à une base de 50 euros. Il faut donc compter 250 euros d’amende pour un dépassement de 20 km/h en agglomération… Et les amateurs de grande vitesse peuvent se voir attribuer des P.-V. aux montants plus que dissuasifs !

Alcoolémie : souffler dans le ballon peut coûter cher

En première ligne, les pays qui interdisent la conduite après la moindre goutte d’alcool : Roumanie, Slovaquie, ou encore République Tchèque pratiquent la tolérance zéro. L’amende est inévitable lors d’un contrôle positif, même pour avec « seulement » 0,1 g d’alcool par litre de sang, et le montant peut être très élevé.

Contrairement aux idées reçues, la France, qui fait partie des pays limitant l’alcoolémie à 0,5 g/litre de sang, témoigne d’une certaine tolérance à l'égard des contrevenants : la plupart des pays voisins verbalisent à partir de 250 voire 300 euros, pour 135 euros dans l'Hexagone.

Téléphone au volant : des législations de plus en plus rigoureuses

Tenir un téléphone tout en conduisant constitue une infraction relativement consensuelle en Europe, sanctionnée entre 90 et 150 euros selon les pays.

Exception faite de l’Espagne et de la France, qui interdisent même aux conducteurs le port d’une oreillette, d'un kit mains-libres ou d’un casque !

BON À SAVOIR

Dès le mois de novembre 2013, toute infraction commise dans un pays membre de l'UE pourra faire l'objet de poursuites sur le sol français, avec la mutualisation des fichiers de police. Prenez garde aux amendes à répétition et retraits de permis qui peuvent vous coûter la résiliation de votre assurance auto. En cas de pépin, vous pourrez cependant souscrire une assurance adaptée auprès d'une compagnie spécialisée.