L’inattention au volant : au cœur des accidents de voiture en ville

04/07/2018
L’inattention au volant : au cœur des accidents de voiture en ville

66 % des accidents de la route avec dommages corporels ont lieu en ville. Les piétons sont les 1res victimes, suivis des usagers de 2 roues. Dekra vient de publier son rapport de sécurité routière 2017 et pointe l’inattention comme principal facteur d’accidents de la route en milieu urbain. Les coupables sont désignés : le téléphone et la fatigue. Pourtant, certaines villes atteignent l’objectif « zéro victime ». Quelle est leur stratégie ?

Téléphone au volant : 30 % de vigilance en moins

Les études se suivent et se confirment toutes. Le téléphone au volant, même en version mains libres, provoque une perte d’attention de 30 %, et jusqu’à 50 % dans le cas d’une signalisation requérant une vigilance accrue.

De même, le temps de dépassement s’allonge et les variations de trajectoire augmentent de 20 %. Quant au temps de réaction d’un automobiliste au téléphone, il se révèle plus ralenti que celui d’un conducteur avec 0,8 g/l d’alcool dans le sang !

34 % des conducteurs reconnaissent téléphoner au volant. Ce chiffre passe à 57 % pour les 18-25 ans.

La fatigue et l’inattention au volant

Le 2e facteur d’inattention au volant est la fatigue.

33 % des accidents en ville sont dus à une prise d’information diminuée (« Je n’ai pas vu que… ») et 40 % à une mauvaise analyse de la situation (« J’ai cru que… »). Si vous avez dormi moins de 5 heures, votre risque d’avoir un accident de voiture est multiplié par 3.

Lorsque vous êtes fatigué, vos gestes sont plus lents et votre acuité visuelle est diminuée. Changer un CD ou attraper un mouchoir va vous prendre plus de temps, vous quittez la route des yeux trop longtemps. À 30 km/h, en 1 s, une voiture parcourt 8 m. La distance de freinage est de 14 m.

Zéro victime en ville, c’est possible !

Les villes « zéro victime » ont massivement investi dans des infrastructures qui ont fait leurs preuves : passage piéton en biais, éclairage public renforcé, piste cyclable physiquement séparée des voies automobiles, etc.

Parallèlement, ces communes ont optimisé leurs transports en commun. Une meilleure gestion du trafic permet une circulation apaisée, moins fatigante, donc plus sûre.

Enfin, elles ont lancé des campagnes d’information en ciblant tous les usagers de la route, piétons inclus. En effet, la moitié des accidents impliquant les piétons est causée par leur propre inattention au moment de traverser.

BON À SAVOIR : trop de sinistres ? Tournez-vous vers un assureur auto "spécial malus"

La prime d’assurance auto est majorée de 25 % après un accident responsable. En cas de dommages corporels, votre assureur auto indemnise les victimes et entame la procédure de résiliation de votre assurance auto à échéance. Vous êtes désormais fiché à l’AGIRA et il vous sera très difficile de trouver une bonne assurance auto à un bon prix. Tournez-vous alors vers des compagnies spécialisées dans les profils à haute sinistralité. Elles proposent des assurances auto de qualité à un tarif très compétitif.