Le point sur la sécurité routière dans le monde

04/07/2018
Le point sur la sécurité routière dans le monde

Malgré l’augmentation du nombre de véhicules en circulation dans le monde (+15 %), le taux de mortalité sur la route est resté constant depuis 5 ans… Un résultat qui viendrait prouver l’efficacité grandissante des politiques de sécurité routière nationales, mais aussi les efforts leur restant à accomplir. Zoom sur les résultats du récent rapport de l’Organisation mondiale de la santé.

Vitesse : la stricte limitation ne fait pas encore l’unanimité

La plupart des experts s’accordent pour considérer que la vitesse excessive est le principal facteur d’accidents de la route. Cependant, tous les pays n'intègrent pas cette réalité de la même façon dans leur code de la route respectif :

  • la conduite en agglomération est limitée à 50 km/h dans seulement 114 États (dont les pays européens, le Mexique, la Chine, etc.), qui au total représentent moins de la moitié de la population mondiale ;
  • parmi eux, seuls 59 prévoient la possibilité de réduire davantage cette vitesse sur certains périmètres à risque (c’est notamment le cas de la France, au moyen des « zones 30 » imposées aux abords des écoles ou en centre-ville…)
  • pour 80 pays, la législation routière reste bien plus laxiste, ou laissée à la discrétion des autorités locales (Amérique du Nord et du Sud, Afrique continentale, Orient, Russie…).

Ivresse au volant : des disparités persistantes

Les autorités internationales estiment que le seuil de 0,5 g par litre de sang est une limite optimale d’alcoolémie au volant, permettant de faire baisser significativement la mortalité routière : la France et l’Europe en général, satisfont à cette préconisation. Elles sont suivies en cela par la majorité des pays d’Amérique du Sud, l’Australie, la Chine et la Russie.

En revanche, les États-Unis, le Venezuela, le Royaume-Uni et les pays d’Afrique continentale présentent une tolérance plus importante à l’égard des conducteurs en état d’ébriété : ils autorisent jusqu’à 0,8 g d’alcool par litre de sang.

Restent enfin les États qui ne disposent d’absolument aucune législation routière en la matière (Kazakhstan, Indonésie, Moyen-Orient). Dans ces pays, qui s’avèrent tous majoritairement musulmans, l’interdiction générale de consommer de l’alcool est en effet soit inscrite dans la loi, soit fortement intégrée culturellement.

La ceinture, à l’avant comme à l’arrière : un progrès notable

Ce sont désormais 111 pays qui ont institué l’obligation du port de la ceinture pour les conducteurs comme pour les passagers.

À ces réglementations, qui couvrent 69 % de la population mondiale, s’ajoutent bien souvent des règles spécifiques à la sécurité des nourrissons et des jeunes enfants (sièges auto, rehausseurs…). Ces dispositions permettent à elles seules de réduire leur probabilité d’accident mortel d’environ 70 %.

BON À SAVOIR

Dès le mois de novembre 2013, toute infraction commise dans un pays membre de l'UE pourra faire l'objet de poursuites sur le sol français. Il faudra donc plus que jamais respecter la législation en vigueur pour éviter les retraits de permis et la résiliation éventuelle de votre assurance auto. En cas de problème, n'oubliez pas de souscrire une assurance auto adaptée auprès d'une compagnie spécialisée.