Excès de vitesse et permis à points : ce que vous devez savoir

04/07/2018
Excès de vitesse et permis à points : ce que vous devez savoir

L’excès de vitesse est une contravention punie d’une amende, d’un retrait de points et d’une éventuelle suspension de permis. L’idéal serait de toujours respecter les limitations de vitesse. Mais, si vous avez été flashé, vous pouvez contester l’infraction et/ou suivre un stage pour recapitaliser des points.

Le barème des sanctions pour excès de vitesse

Les sanctions pour excès de vitesse hors agglomération

Dépassement de la vitesse autorisée

Nombre de points

Amende

Amende minorée

Amende majorée

Suspension

Moins de 20 km/h hors agglomération

1

68 €

45 €

180 €

-

De 20 à 29 km/h

2

135 €

90 €

375 €

-

De 30 à 39 km/h

3

135 €

90 €

375 €

3 ans

De 40 à 49 km/h

4

135 €

90 €

375 €

3 ans

Plus de 50 km/h

6

1.500 €

-

3.750 €

3 ans

L’amende est minorée si vous la payez sous 3 jours et elle est majorée après 45 jours.

La grande vitesse et la récidive

Pour les grands excès de vitesse (+ 50 km/h), il n’y a pas d’amende minorée. Si vous êtes récidiviste, vous encourrez la confiscation de votre véhicule.

L’excès de vitesse en ville

Lorsque la vitesse est limitée à 50 km/h, la 1re tranche (< 20 km/h) n’existe pas. Tout dépassement de moins de 29 km/h entraîne le retrait de 2 points et une amende de 135 €.

Limitation de vitesse dépassée : comment sauver son capital points ?

Prévenir l’excès de vitesse

Hors agglomération, utilisez systématiquement le régulateur de vitesse de votre véhicule. Soyez très attentifs aux panneaux, surtout s’il y a des travaux. Les radars de chantier sont redoutables. Investissez dans un GPS intelligent qui vous alerte dès que vous dépassez la vitesse autorisée.

Contester un excès de vitesse

Si vous avez été flashé, demandez systématiquement la photo. Si le cadrage ne permet pas de voir le chauffeur ou si 2 véhicules y apparaissent, vous pouvez contester votre excès de vitesse.

Si vous vous faites arrêter, ne signez rien et refusez de payer l’amende sur-le-champ. Vous avez encore 3 jours pour changer d’avis. Relevez un maximum d’informations sur le modèle du radar, son emplacement, la signalisation, etc.

Pour contester efficacement un excès de vitesse, prenez conseil auprès d’un avocat spécialisé.

Suivre un stage de sensibilisation

Votre capital points était déjà au plus bas quand vous avez été verbalisé pour excès de vitesse ? Inscrivez-vous au plus vite à un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Il vous fera récupérer les 4 points qui vous sauveront de l’annulation du permis. Ne payez l’amende que lorsque vous avez vos points.

 

BON À SAVOIR

Contester un excès de vitesse coûte très cher. En souscrivant la garantie Défense pénale du conducteur, vous n’aurez rien à débourser. Votre assureur auto prend en charge tous les frais : avocat, huissier, procédure, etc. Peu de compagnies classiques proposent cette garantie, et leurs tarifs sont souvent prohibitifs. En revanche, un assureur auto spécialisé dans les profils dits « à risques » l’inclura systématiquement dans toutes ses formules d’assurance.