Comment éviter la résiliation pour non-paiement de votre assurance auto ?

29/06/2018
Comment éviter la résiliation pour non-paiement de votre assurance auto ?

Une procédure de résiliation pour non-paiement de l’assurance vous coûtera très cher et vous handicapera pour vous réassurer. Si vous passez par des difficultés financières, faites baisser vos primes et organisez intelligemment leur paiement. Changer d’assureur auto est une solution radicale… et efficace.

La procédure de résiliation pour non-paiement

L’article L113-3 du code des assurances prévoit que les primes sont payables à échéance.

À défaut de paiement sous 10 jours, l’assureur vous envoie une mise de demeure.

Vous avez alors 30 jours pour payer l’intégralité des sommes réclamées (cotisation + frais de mise en demeure).

Si vous ne payez pas, votre contrat est suspendu . Vous n’êtes plus assuré. L’assureur a le choix. Il peut laisser perdurer le contrat suspendu jusqu’à son expiration annuelle, ou il peut le résilier.

Si l’assureur résilie votre assurance auto pour non-paiement, vous serez fiché à l’Agira.

Pour éviter d’en arriver là, 3 pistes sont à étudier : payer moins cher son assurance auto, organiser intelligemment le paiement des primes et trouver un bon assureur.

Faites baisser vos cotisations d’assurance auto

Parce que des primes moins élevées sont plus faciles à honorer, étudiez votre contrat d’assurance auto et vérifiez que toutes les garanties souscrites sont réellement utiles et nécessaires.

Augmentez le niveau de vos franchises et limitez autant que possible vos déplacements en voiture. Votre assureur a peut-être un tarif réduit pour les faibles kilométrages.

Comparez les offres des autres assureurs. La loi Hamon vous permet désormais de changer librement d’assureur, profitez-en.

Adaptez le paiement de vos cotisations d’assurance auto

Les primes d’assurance sont, en principe, payables en 1 seule fois.

Négociez le paiement fractionné par semestre, trimestre ou mensuel, comme cela vous convient le mieux.

Payez par prélèvement automatique. Vous éviterez ainsi les oublis et les aléas du courrier.

Attention cependant, le prélèvement exige une grande rigueur dans la tenue de vos comptes. Si une seule échéance n’est pas honorée, votre assureur peut exiger le paiement immédiat de la totalité de la prime.

Vérifiez tous les mois que votre compte est assez approvisionné.

BON À SAVOIR

Conducteur résilié non-paiement ou concerné par les risques aggravés ? Demander un devis en ligne auprès d’un spécialiste de l' assurance malussée !