Comment assurer sa voiture pour le travail après une résiliation ?

10/07/2018
Comment assurer sa voiture pour le travail après une résiliation ?

« J'ai reçu il y a 15 jours une lettre de mon assureur m'informant qu'il souhaitait résilier mon contrat d'assurance auto, suite à deux accidents responsables que j'ai causés cette année. Depuis, je cherche désespérément un autre assureur, et je suis confronté soit à des refus, soit à des propositions de tarifs très élevés. Je suis géomètre, et j'ai impérativement besoin d'utiliser ma voiture au moins pour le travail… Comment faire ? »

Pierre (Le Mans)

Trajets privés ou déplacements professionnels : impensable de rouler sans assurance auto !

Vous le savez et c'est la loi : tout véhicule doit être assuré, que vous rouliez avec ou pas. À défaut, vous êtes passible d'une amende de 3750 €. Plus grave encore : en cas d'accident responsable, vous serez tenu d'indemniser personnellement tous les dommages causés aux tiers impliqués, qu'ils soient matériels ou corporels.

Vous êtes donc dans l'urgence de trouver une situation : car si le préavis de résiliation est de 2 mois lorsque l'assureur résilie à l'échéance du contrat, il n'est que de 30 jours calendaires en cas de résiliation suite à un sinistre en cours d'année !

Votre challenge : trouver un assureur qui accepte de vous couvrir, et à un tarif raisonnable, malgré votre antécédent de résiliation.

› Zoom : 3 risques encourus par les conducteurs non assurés

Assurer sa voiture pour le travail malgré une résiliation : les différentes possibilités

Première possibilité pour assurer vos déplacements auto professionnels : négocier une voiture de fonction auprès de votre employeur. Le cas échéant, le véhicule lui appartenant, l'assurance sera souscrite en son nom : votre passif d'assuré (résiliation précédente, malus) ne pourra pas avoir d'impact sur le tarif de la cotisation proposée. Mieux encore : en cas de sinistre responsable, ce n'est pas à vous que du malus sera appliqué ! Il n'en va pas de même niveau infraction au Code de la route : les employeurs sont désormais dans l'obligation de désigner les salariés en cause pour certaines infractions (excès de vitesse, usage du téléphone au volant, non-respect des distances de sécurité…).

Deuxième option : négocier avec votre employeur qu'il souscrive lui-même un contrat d'assurance auto mission, pour couvrir votre propre véhicule. Les avantages sont les mêmes que pour une voiture de fonction : l'assurance est au nom de l'entreprise et vos antécédents d'assuré n'entrent pas en ligne de compte dans le calcul du tarif proposé. Et là encore, votre coefficient de bonus-malus ne pâtira pas d'un éventuel accident responsable.

Troisième opportunité : vous tournez vers les organismes proposant des offres spécifiques aux conducteurs précédemment résiliés, adaptées à leur budget, sans renoncer aux garanties essentielles pour protéger leur usage personnel comme professionnel de leur véhicule.

› En savoir plus : Pratique : que faire si votre assureur résilie votre contrat ?

Être assuré personnellement et professionnellement grâce au BNR

Le Bureau National des Résiliés vous propose une gamme complète de contrats d'assurance auto pour les résiliés. En plus des garanties de base couvrant automatiquement la responsabilité civile et les dommages conducteurs, vous pourrez choisir des garanties complémentaires en fonction de vos besoins, comme l'utilisation professionnelle de votre véhicule. N'attendez plus !

Prenez contact avec nos équipes et demandez-nous un devis en ligne.