Calculez vous-même votre bonus-malus (assurance auto)

02/07/2018
Calculez vous-même votre bonus-malus (assurance auto)

Le bonus-malus est un coefficient qui minore ou majore le coût de votre assurance auto. Chaque année sans accident responsable minore ce coefficient de 5 %. Mais chaque accident responsable le majore de 25 %. Dans certains cas (circonstances aggravantes), ce coefficient malus-bonus peut même être majoré jusqu’à 400 % !

Qu’est-ce que le bonus-malus ?

Le coefficient bonus-malus ou coefficient de réduction-majoration (CRM) est un coefficient appliqué sur la prime d’assurance auto de base.Il se calcule grâce à une règle stricte définie par le code des assurances. Il permet aux bons conducteurs de bénéficier d’une réduction sur leur assurance et pénalise les mauvais conducteurs en la majorant. La règle de calcul est unique, mais chaque assureur fixe lui-même le montant de ses primes d’assurance.

Le calcul du bonus

Le calcul du bonus est relativement simple. Pour chaque année sans accident responsable, le CRM précédent est diminué de 5 % donc multiplié par 0,95. Par exemple, pour chaque année sans accident responsable :

  • 1ère année : CRM = 1 ;
  • 2e année : CRM = 1 x 0,95 = 0,95 ;
  • 3e année : CRM = 0,95 x 0,95 = 0,90 ;

Le CRM minimum possible est de 0,50 ce qui équivaut à 13 années sans accident responsable. En cas de premier accident responsable pour un assuré avec un coefficient de 0,50 depuis plus de 3 ans, le bonus n'est pas perdu.Les professionnels qui utilisent régulièrement leur voiture, comme les taxis, se voient appliquer un coefficient plus avantageux : ils gagnent 7 % par année sans sinistre. Avec une assurance auto professionnelle, le bonus maximum de 0,50 est donc atteint en 9 ans.

Le calcul du malus

Le malus engendre une augmentation du CRM. Il se calcule sur les 12 mois qui précèdent de 2 mois la date d’échéance annuelle du contrat. Le nouveau CRM est appliqué sur l’année qui suit l’accident et non l’année en cours. En cas d’accident responsable, le CRM est multiplié par 1,25, soit majoré de 25 %.

Exemples :

  • CRM année précédente de 1 + 1 accident : CRM = 1 x 1,25 = 1,25 ;
  • CRM année précédente de 1,50 + 2 accidents : CRM = 1,50 x 1,25 x 1,25 = 2,34.

Pour des accidents à responsabilité partagée, quel que soit le pourcentage de responsabilité, le coefficient est multiplié par 1,125 et la prime d’assurance auto est donc majorée de 12,5 %.

Le CRM a une valeur maximale de 3,5. En cas d’absence d’accident responsable pendant 2 années consécutives, le malus, quelle que soit sa valeur, est annulé et le CRM revient à 1.

Quelques-unes des circonstances aggravantes du coefficient bonus-malus de l’assurance auto

Les assureurs peuvent ajouter une majoration du malus dans certains cas jusqu’aux pourcentages suivants :

  • accident responsable sous l’emprise de l’alcool : + 150 % ;
  • accident responsable ou infraction entrainant :
    • un retrait de permis de 2 à 6 mois : + 50 % ;
    • un retrait de permis de plus de 6 mois : + 100 % ;
    • une annulation de permis : + 200 % ;
  • délit de fuite après accident responsable : + 100 % ;
  • non-déclaration d’accident responsable ou de circonstances aggravantes : + 100 %.

Ces majorations peuvent être cumulées, mais ne peuvent toutefois pas dépasser les 400 %. Elles sont annulées au bout de 2 ans.

BON À SAVOIR : trop de sinistres ? Tournez-vous vers un assureur auto "spécial malus"

La prime d’assurance auto est majorée de 25 % après un accident responsable. En cas de dommages corporels, votre assureur auto indemnise les victimes et entame la procédure de résiliation de votre assurance auto à échéance. Vous êtes désormais fiché à l’AGIRA et il vous sera très difficile de trouver une bonne assurance auto à un bon prix. Tournez-vous alors vers des compagnies spécialisées dans les profils à haute sinistralité. Elles proposent des assurances auto de qualité à un tarif très compétitif.