Assurance auto résilié : vais-je être pénalisé ?

24/10/2018
Assurance auto résilié : vais-je être pénalisé ?

Non-paiement des cotisations, aggravation du risque, ou simple sinistre : dans toutes ces situations, votre assureur est en droit de mettre fin à votre contrat. Après avoir été résilié, il est important de retrouver une assurance auto au plus vite pour pouvoir reprendre le volant en toute légalité. Quelles solutions s'offrent à vous pour vous réassurer avec peu de pénalités ?

Dois-je me réassurer immédiatement après une résiliation ?

Comme l'indique l'article L211-1 du Code des assurances, la loi impose à tout conducteur d'avoir une assurance minimum « responsabilité civile » qui couvrira les dommages corporels et matériels causés à des tiers en cas d'accident.

La résiliation de votre assurance peut prendre effet très rapidement : en cas de fausse déclaration ou d'aggravation du risque par exemple, votre contrat prend fin 10 jours seulement après la notification par votre assureur. Ce court délai laisse peu de marge pour contracter une nouvelle assurance, c'est pourquoi il vous faut demander au plus vite des devis à plusieurs assureurs et ne pas attendre d'essuyer des refus.

Dans tous les cas, ne prenez pas le volant tant que vous n'êtes pas assuré car les conséquences peuvent être très graves : la conduite sans assurance est un délit passible de 3750 € d'amende. Cette peine peut être assortie d'une suspension de permis et d'une confiscation de votre véhicule.

› En savoir plus : 3 risques encourus par les conducteurs non assurés

Mon nouvel assureur doit-il être au courant des causes de ma résiliation ?

Pour souscrire un nouveau contrat, tout assureur demandera votre relevé d'information qui contient votre historique en tant que conducteur sur les 5 dernières années. Le relevé d'informations liste votre malus, vos sinistres, et indique également le motif de votre résiliation. Votre nouvel assureur sera donc automatiquement mis au courant de votre situation antérieure.

Si la résiliation a été demandée par votre assureur, par exemple pour non-paiement de vos cotisations ou pour accumulation de sinistres, cela peut vous mettre en difficulté pour trouver un nouvel assureur car vous représentez un risque aggravé… ou vous exposer à une surprime d'assurance auto parfois conséquente.

› En savoir plus : Qu'est-ce qu'un risque aggravé ?

Les assurances pour conducteurs résiliés

Certaines compagnies d'assurance ont justement choisi de se spécialiser dans ce type de conducteur. Elles ne vous refuseront donc pas un contrat quelle que soit la cause de votre résiliation. Les conditions proposées prendront évidemment en compte le risque supplémentaire que vous représentez, mais de façon mesurée.

Vous ne serez cependant pas pénalisé sur tous les tableaux. Ces assurances proposent maintenant des offres très variées afin de moduler vos garanties en fonction de vos besoins et de votre budget.

Par ailleurs, même après résiliation, vous conservez votre coefficient de bonus-malus : s'il est positif, il vous permettra de faire baisser vos cotisations.

Focus BNR - Bon à savoir

Si votre résiliation vous a été notifiée, ne tardez pas à faire réaliser des devis auprès de plusieurs assureurs. Privilégiez les compagnies spécialisées dans les conducteurs en difficulté pour être certain que votre dossier soit accepté !

Demandez un devis !

BON À SAVOIR

Conducteur résilié non-paiement ou concerné par les risques aggravés ? Demander un devis en ligne auprès d’un spécialiste de l' assurance malussée !