5 conseils pour éviter de perdre des points

28/06/2018
5 conseils pour éviter de perdre des points

Le conseil le plus évident pour conserver ses points consiste à respecter le Code de la route. Mais si vous n’avez pas commis d’infraction, vous devrez savoir exercer vos droits pour contester la décision et ainsi éviter la perte de points. Voici 5 trucs et astuces pour garder vos points.

1. Vous pensez n’avoir commis aucune infraction ? Ne signez rien, ne payez pas

Si vous êtes arrêté alors que vous estimez n’avoir commis aucune infraction, ne signez pas le PV et ne payez pas immédiatement l’amende minorée (vous avez encore 3 jours pour réfléchir).

Signer (et/ou payer) revient à reconnaître l’infraction. Vous ne pourrez plus contester le PV ni échapper au retrait de points.

N’hésitez pas à contester les PV lorsque vous avez un doute sérieux sur votre responsabilité, que vous ayez été arrêté ou non. La procédure du traitement de ces derniers prend entre 6 et 11 mois. Vous avez donc le temps de suivre un stage de récupération de points avant le prononcé, au cas où celui-ci vous serait défavorable.

2. Radars : vérifiez la trajectoire

Les fabricants de radars indiquent que la mesure prise n’est fiable qu’en cas de trajectoire rectiligne.

Si le radar est installé dans une courbe, même très ouverte, vous n’avez peut-être pas été correctement flashé. Vous pouvez alors contester l’amende, en vous fondant notamment sur des photos. Évidemment, ce recours n’est à recommander que si vous êtes certain de ne pas avoir enfreint la loi.

3. Suivez un stage tous les ans

Vous pouvez désormais suivre volontairement 1 stage de sensibilisation à la sécurité routière par an et récupérer ainsi 4 points chaque année. Cette pratique vous permet de protéger votre capital de points et donc, de conserver votre permis.

4. Souffler 2 fois dans le ballon ?

En cas de contrôle d’alcoolémie, ne refusez jamais de souffler. Vous vous exposeriez alors à la même amende que si vous conduisiez sous l’emprise de l’alcool.

Vous êtes contrôlé positif ? Si vous n’avez pas bu, ou si vous pensez ne pas avoir passé le seuil autorisé, vous pouvez toujours demander aux forces de l’ordre de vous faire souffler une 2e fois. Mais attention ! Elles ne sont pas tenues de vous refaire souffler. Il est donc indispensable de faire preuve de bonne foi et d’être effectivement sobre ! Le deuxième résultat vous donnera alors probablement raison.

5. Dernier conseil : respectez toujours la loi !

Certains « trucs » permettent aux conducteurs les moins scrupuleux d’éviter les retraits de points. Mais les sanctions peuvent être lourdes lorsque l’astuce est illégale !

Un exemple ? En indiquant dans le bordereau de contestation que la voiture verbalisée est régulièrement prêtée à des proches, certains usagers font ensuite payer l’amende à un tiers. Il s’agit donc tout bonnement de puiser dans le capital de points de personnes qui ne conduisent pas ou plus.

C’est une pratique courante, mais interdite qui finit le plus souvent par se retourner contre l’automobiliste en faute. Et avec les nouveaux radars double-face, vous serez de toute façon identifié.

BON À SAVOIR

Vous avez fait l’objet d’un retrait de permis et votre assureur a résilié votre assurance pour risque aggravé ? Souscrivez une assurance auto au meilleur prix !